04/01/2013

HOMMAGE A PAMPHILE AÏNOU-4

 

 

   HOMMAGE A PAMPHILE AÏNOU(suite)

 

   Camarades et amis, la tentation est en permanence très grande, d’abandonner ses idéaux, d’en adopter d’autres plus  faciles, moins contraignants et surtout plus acceptables par et pour les autres. La tentation est très grande d’effacer de notre mémoire ce que nous avons autrefois dénoncé.

 

  Chers Camarades et amis,

 

Certains dans leur Jeunesse ont eu des idéaux, de grands idéaux.

 

Par exemple,

 

Ils ont cru à la victoire de la vérité.

 

Ils ont cru en l’homme et sa capacité à se  perfectionner.

 

Ils ont cru au  triomphe du bien.

 

Ils ont cru  au triomphe de la justice.

 

Ils ont été capables de s’enthousiasmer pour  des idées de progrès.

 

Puis, après avoir reçu quelques coups, ils   ont  renoncé  au combat pour le triomphe de la vérité, ils ont renoncé au combat pour le triomphe de la justice, ils ont renoncé au combat pour le triomphe du bien, du  beau, du sublime.  Ils ont renoncé à tout ce qui  a  été  autre fois  leur rêve. Aujourd’hui ils n’ont plus de rêve ou plutôt leur rêve a changé et ressemble étrangement  à ce qu’ils dénonçaient pendant leur jeunesse. Ces gens-là  ne sont pas des hommes.

 

La force de PAMPHILE AÏNOU  est d’avoir été  capable de continuer à rêver pour notre  pays, pour ses hommes qui souffrent, pour ses femmes qui souffrent, pour sa vaillante  jeunesse combattante dont l’horizon semble incertain. A travers les difficultés de la vie, après avoir reçu des coups les uns aussi pervers que les autres,   beaucoup   d’ hommes finissent généralement par abandonner les grands combats de leur jeunesse. Le   grand mérite du Camarade AÏNOU PAMPHILE est de n’avoir abandonné aucun des grands combats de sa Jeunesse et ce malgré les coups reçus et vous savez  tous maintenant  qu’il en a reçu  précisément à cause de ses convictions politiques.

 

Mais les coups qui lui ont fait le plus mal ne sont pas ceux dont vous avez entendu parler, je vous le certifie.

 

Camarades et amis,

 

Le 5/8/07,  le BUREAU POLITIQUE   du PSD-BELIER  a déclaré   l’année 2008 ANNEE du 25è ANNIVERSAIRE de la Fondation du PSD-BELIER et du 40è Anniversaire de la fondation de la LIGUE NATIONALE DE LA JEUNESSE PATRIOTIQUE (LNJP).

 

Le Camarade PAMPHILE AÏNOU, Secrétaire Général du Bureau Politique  et chef du Département des Affaires Extérieures du PSD-BELIER  a reçu à la réunion du Bureau Politique tenue le 16 décembre 2007,  la mission de dresser le Bilan des  activités du Parti au cours de l’année 2007 et de proposer au BP des directives pour 2008. Notre Camarade PAMPHILE  AÏNOU  s’est plié en quatre pour faire le travail avant de partir pour sa mission d’où il ne reviendra plus jamais.

 

Le  document  qu’il nous a laissé apparaît aujourd’hui aux yeux de tous les membres du BP  comme son testament, ses ultimes directives à l’endroit de l’ensemble du parti.

 

Voici un court extrait  de ce document  dans lequel , il a pris soin de mettre en conclusion ce qu’il a retenu  et sur lequel nous devrions discuter au Bureau Politique.

 

  « CONCLUSION

 

Pendant l’année 2007, beaucoup de rencontres ont eu lieu au niveau  du Bureau Politique. Le Bureau Politique est invité à faire, avec courage et lucidité le bilan de son action pendant l’année 2007 et à prendre les dispositions adéquates pour faire face, de façon efficace et responsable  aux tâches essentielles :

 

           1 -d’organisation plus concrète du parti

 

           2 -de mise en pratique des décisions prises dans le sens de la  réussite des deux 

 

              Anniversaires de la LNJP  et du PSD-BELIER.

 

           3 -de la question des moyens

 

           4 -du journal du parti etc… »

 

La question des anniversaires se trouve au point 2 de son testament. Mais  savez-vous, chers amis que c’est précisément aujourd’hui le quarantième anniversaire de la publication du Manifeste de la LNJP ? (9 Février 1968 – 9 Février 2008 )

 

Camarades et amis,

 

Aujourd’hui nous ne  sommes pas venus assister à l’enterrement de PAMPHILE AÏNOU, nous sommes venus assister  à la clarification de sa pensée politique pour le Bénin. 

 

Quelle est la pensée politique de PAMPHILE AÏNOU pour notre pays ? La pensée politique de PAMPHILE AÏNOU pour le Bénin,  c’est la théorie de Développement du PSD-BELIER et la théorie de développement du PSD-BELIER, la théorie qui fonde notre action politique, notre action sociale, notre action économique, notre action culturelle  et artistique, c’est le LIGUISME

 

( EXTAIT de "HOMMAGE A PAMPHILE AÏNOU" 09/2/2008)


Les commentaires sont fermés.