Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bénin-Témoignages

  • 187 Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend 26/1/2020?

     

       Je retiens que le conseil national de l’Education a été installé le mardi 21 janvier 2020.J’espère que les membres de cette institution pourront remplir la mission qu’on semble leur fixer. Talon   a passé quatre ans à détruire  l’Ecole  de fond en comble et pour tromper les Béninois il installe un Conseil qui n’aura aucun pouvoir et ne pourra rien faire. Comment  ce Conseil pourra-t-il réparer les innombrables  dégâts causés à l’Ecole pendant les quatre dernières années ?

    Je retiens que depuis décembre 2019 un nouveau virus  a fait son apparition en CHINE.   Il a été  repéré dans la mégapole de  Wuhan, une mégapole de 11 millions d’habitants située au centre du pays. WUHAN c’est autant d’habitants que le Bénin. Le virus a     déjà contaminé plus de deux mille   personnes et fait près de soixante victimes   en Chine. Il  a commencé à se propager dans d’autres pays tels que  le Japon, la Corée du Sud, la Thaïlande, et Taïwan.En France trois cas ont été identifiés. Les personnes contaminées sont soignées à Bordeaux et Paris. Les grands pays ont commencé à prendre des dispositions pour empêcher la propagation du virus dans leurs pays. L’OMS s’est réuni pour savoir ce qu’il faut faire au niveau mondial. Mais pour le moment l’OMS  n’a pas pris une décision d’urgence sanitaire. Je pense que l’OMS veut temporiser mais la décision ne saurait tarder.    Déjà  les scientifiques allemands ont mis au point un test de dépistage du virus dans un laboratoire de Berlin. Le virus a été identifié comme un   nouveau coronavirus. Les coronavirus sont des virus de la nature de l’épidémie du  Syndrome  Respiratoire Aigu Sévère ( Sras) apparu au début des années 2000.

    Tout  le monde prend des dispositions pour protéger les populations. Talon et son gouvernement  savent-ils  qu’on doit protéger les populations ou vont-ils avoir la même attitude que face au glyphosat  que tout le monde rejette mais que nos gouvernants  ont adopté contre la santé des population de notre pays ?

         Le Président Talon  a rendu visite  aux chantiers en cours   dans le pays. J’espère qu’il a dû   dire à ceux qui construisent les routes que nous voulons des routes intelligentes. Les caractéristiques  d’une route dans une agglomération ne peuvent pas être les mêmes que celles d’une route dans le désert ! Porto-Novo est une grande agglomération de plusieurs centaines de milliers d’habitants. On nous a fait de très belles routes ridicules. Une route est construite pour gagner du temps. Pour le moment, celles qu’on nous a construites nous font perdre beaucoup de temps.   

    Ignace SOSSOU journaliste d’investigation membre de la Cellule Norbert ZONGO  pour le journalisme d’investigation en Afrique de l’Ouest a été arrêté le 20 décembre 2019 jugé le 24 et condamné à 18 mois de prison. C’est une détention arbitraire à laquelle il faut mettre fin. Je rappelle que cette libération est exigée par Reporters sans Frontières, Amnesty international, le Commitee to protect Jounalists et d’autres organisations encore. Nous avons besoin d’être fiers des actes de notre gouvernement et c’est en vain que nous cherchons des points d’appui de cette fierté et de notre dignité.

    Le 19 janvier 2020 l’opposant Bio Zakari Adam  est décédé dans des conditions non encore totalement élucidées.  Il faut que les  circonstances du décès soient  au plus vite   clarifiées par la police afin que ne s’installe pas dans notre pays  une situation  de banalisation du crime. Je présente  aux parents de Bio Zakari Adam, à ses amis et surtout à ses camarades de luttes mes sincères condoléances. Que ces derniers puisent dans la douleur que leur impose la disparition de Bio Zakari Adam  la force de faire face et de continuer le combat.

    Talon doit libérer Laurent METONGNON et ses co-accusés qu’il a jetés en prison pour leur opinion politique parce que notre Constitution a interdit d’emprisonner des Béninois pour leur opinion politique.   Talon doit libérer tous les jeunes encore en prison pour leur opinion politique. Talon doit libérer dame Eléonore OKOUMASSOU. Talon doit libérer les enseignants qu’il a emprisonnés au motif qu’ils ont organisé le boycott de son évaluation-licenciement criminel. Talon doit libérer toutes les personnes emprisonnées dans l’affaire des trois tonnes de cocaïne. Talon a  licencié des centaines d’enseignants au motif qu’ils se sont opposés à son évaluation qui ne reposait sur aucun texte, qui ne reposait sur aucune base juridique.   La gouvernance de Talon est criminelle. Elle  a contraint plusieurs de nos concitoyens à prendre le chemin de l’exil. Talon doit prendre un décret d’amnistie générale pour permettre à tous les exilés de rentrer au pays. Talon doit remettre sans chantage les corps de toutes les victimes aux familles éplorées  au cours de la crise post électorale de 2019. La gouvernance de Talon ne convient pas à notre peuple travailleur. Talon doit changer sa gouvernance. Je vous souhaite une bonne fin de semaine. Goras GAGLOZOUN membre du Bureau Politique du PSD-BELIER, Parti Liguiste : tel : 62628837. Mon blog : http://benin-temoignages.hautetfort.com

     

     

     

  • 186 Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend 19/1/2020?

     

       

        Je retiens qu’il y a quarante-trois ans,  notre pays a subi une agression armée impérialiste organisée de l‘extérieur. Quelle était la mission dévolue au groupe de mercenaires qui a attaqué ce dimanche 16 janvier 1977 la ville de COTONOU ? A propos de l’objectif principal de l’opération, les organisateurs de l’agression, dans un de leurs documents laissés sur place  ont écrit : 

    «... éliminer le régime actuel,  mettre en place l’équipe nouvelle  issue du « Front de Libération et de Réhabilitation  du Dahomey » (Livre Blanc sur l’agression du 16 janvier 1977 p 104).

    Quel était le nom du commando qui a agressé notre pays ? Le nom  du commando est :« la Force Omega ou tout simplement Omega » Quel est l’effectif du commando ?le  commando comptait  quatre-vingt dix hommes  dont  trente Africains  et soixante Européens.

    Quel est le  nom de l’opération aéroportée qui a agressé notre ville le 16 janvier 1977 ? L’opération  portait le nom de   « opération crevette. »

    Le chef du commando s’appelle Robert Dénart alias Gilbert Bourgeaud. C’est en tant que Gilbert Bourgeaud   qu’il signera tous les papiers relatifs à l’agression du 16 janvier 1977 que ce soit avec le FLERD ou avec les chefs d’état qui soutenaient l’Opération.

    Dans ses mémoires Bob Dénard a  parlé de ceux qui ont pris contact avec lui, des responsables du Front de Libération et de Réhabilitation du Dahomey (FLERD) du financement de l’opération, de la logistique. Surtout Bob Dénart et tous les organisateurs de l’agression n’ont pas pu digérer le fait qu’ils aient fui précipitamment en abandonnant  derrière eux tous les documents qui ont servi à préparer l’opération.(Bob Dénart)Lui-même parle de cette situation dans ses mémoires avec beaucoup d’amertume :

    « Au Gabon, après avoir fait hospitaliser mes blessés et installer le reste de mes hommes à Franceville, en attendant qu’ils touchent leur dû et puissent rentrer chez eux, je dresse le bilan de l’opération. Si je considère comme un exploit militaire le fait d’avoir réussi de débarquer en pays hostile, d’être demeuré plus de sept heures dans une ville de trois cent mille habitants en tenant en haleine une armée entière et de m’en être exfiltré sans pertes graves, pour le reste, c’est un échec cuisant. » Extrait : Bob Denard et Georges Fleury, Corsaire de la République, Robert Laffont, 1998.

    Donc l’agression contre notre pays et sa révolution a échoué. Le commando a été submergé  par les Forces Armées populaires  et les  populations qui voulaient en finir avec les agresseurs qui n’ont dû leur vie sauve que grâce à l’habilité du pilote américain. Bien sûr qu’il vaut mieux avoir abandonné les documents et les munitions que de se faire prendre bêtement prisonniers à Cotonou.

    Une opération comme celle qui a conduit Bob Dénart et son commando  au Bénin a un coût. Quels sont les pays qui ont financé l’opération ? Le Maroc  a financé l’opération à hauteur de 530000 dollars US soit 132500000cfa. Le  Gabon aussi a financé l’opération à hauteur de 530000dollars US soit 132500000 cfa. D’autres pays comme   le TOGO, La CÔTE D’IVOIRE, et le SENEGAL ont soutenu de diverses manières l’opération.

    Après l’échec cuisant de l’agression de nombreux pays ont exprimé leur soutien à notre pays et ont dénoncé cette manœuvre de l’impérialisme international .Tous les grands pays occidentaux ont tous fait profil bas. Il y a eu une commission d’enquête du Conseil de Sécurité, une commission d’enquête de l’OUA, et une commission internationale d’enquête. Toutes ces dispositions prises au niveau national comme au niveau international sont la preuve de la vague d’indignation soulevée dans le monde entier par cette honteuse et ignoble agression du 16 janvier 1977.

     

    L’agression a échoué mais l’agression a fait des victimes. Il y a eu des morts et des blessés.

    Le mardi 1er février 1977 le peuple béninois a rendu un hommage solennel aux martyrs du 16 janvier 1977. Dans son discours d’hommage aux victimes Kérékou a rappelé qui étaient ces Béninois qui ont perdu leur vie au cours de cette agression. Il s’agit de :

    Adjudant des FAP TOSSOU Mathieu,

    Soldat de 1ère classe ALASSANE Kassim

    Soldat de 2ème classe Lassissi YESSOUFOU

    Gendarme de 1ère classe THOTHO Paulin

    Douanier DABAPA N’Tcha Pascal

    BAMBOCHE Basile

    Camarade civil COMLAN Sylvain

    Le peuple a chanté  de diverses manières la victoire du Bénin sur l’agression. Plusieurs chants  ont été composés à la gloire des martyrs.

    Avec l’échec de l’agression contre le Bénin, le mercenariat a perdu de sa superbe internationale.      

    A la Conférence de février 1990, les agresseurs ont obtenu une victoire symbolique sur le peuple. Ils ont changé le nom de la Place des Martyrs en Place du Souvenir. Ils avaient raison. Ils ont obtenu sans combat ce qu’ils n’ont pas pu obtenir avec le combat. Mais le peuple a continué à dire sans gêne Place des Martyrs. Le peuple aussi a raison.

    Je retiens qu’il y a des informations qui nous parviennent de Save et qui parlent encore de morts. Nous ne comprenons pas pourquoi dans une période de paix relative comme celle que nous vivons actuellement, le pays doit déplorer des pertes en vies humaines. Tout cela est bien dommage et consternant. Des Béninois continuent pourtant  de dire que tout va bien dans le pays.

    Talon doit libérer Laurent METONGNON et ses co-accusés qu’il a jetés en prison pour leur opinion politique.   Talon doit libérer les jeunes encore en prison pour leur opinion politique. Talon doit libérer dame Eléonore OKOUMASSOU. Talon doit libérer les enseignants qu’il a emprisonnés au motif qu’ils ont organisé le boycott de son évaluation-licenciement criminel. Talon doit libérer toutes les personnes emprisonnées dans l’affaire des trois tonnes de cocaïne. Talon a  licencié des centaines d’enseignants au motif qu’ils se sont opposés à son évaluation qui ne reposait sur aucun texte, qui ne reposait sur aucune base juridique.   La gouvernance de Talon est criminelle. Elle  a contraint plusieurs de nos concitoyens à prendre le chemin de l’exil. Talon doit prendre un décret d’amnistie générale pour permettre à tous les exilés de rentrer au pays. Talon doit remettre sans chantage les corps de toutes les victimes aux familles éplorées  au cours de la crise post électorale de 2019. La gouvernance de Talon ne convient pas à notre peuple travailleur. Talon doit changer sa gouvernance. Je vous souhaite une bonne fin de semaine. Goras GAGLOZOUN membre du Bureau Politique du PSD-BELIER, Parti Liguiste : tel : 62628837. Mon blog : http://benin-temoignages.hautetfort.com

     

      

     

     

  • 185 Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend 12/1/2020?

     

     

       Je retiens que le 10 janvier les populations du Bénin ont célébré la fête des religions endogènes. La fête des religions endogènes  est une occasion de montrer au monde la grande richesse de notre patrimoine culturel. C’est la vile de Ouidah qui a servi de cadre aux manifestations officielles de cette année 2020. Pendant des décennies, pendant des siècles, notre culture a été soumise à l’oppression politique, à la destruction systématique de nos installations culturelles. Les esclavagistes français, puis, après eux,  les colonialistes français avaient crié victoire.  Ils avaient pensé que nous n’avions pas de culture, puis après avoir détruit les détenteurs de notre expression culturelle, après avoir détruit les lieux de conservation des éléments de notre patrimoine culturel, ils ont commencé à diffuser que c’est fini, que nous n’avions plus de culture. Et maintenant, voilà que  les éléments de notre patrimoine culturel apparaissent dans toute leur splendeur et dans toute leur diversité. Chacun d’entre nous, face à l’expression culturelle de notre patrimoine, chacun d’entre nous, disais-je, se sent revivre d’une vie nouvelle, pleine de richesse, une vie de grande plénitude. Les Français ont ramassé nos œuvres d’art qu’ils sont allés déposer dans  leurs musées  et ils ont dit et continuent de dire   que nous, qui avons créé ces œuvres, ne sommes pas capables de les garder. Implacable logique des brigands de France. Mais la lutte continue !    

       Je  retiens que le 5 janvier 2020,  les forces de la Résistance à l’intérieur du pays  ont organisé une fête à l’intention des prisonniers, des enfants des prisonniers et des enfants des exilés à la Bourse du Travail. C’était une initiative du Comité de Soutien  aux Détenus Politiques et Exilés. Etaient conviés à la fête , les détenus libérés, les enfants des détenus libérés, les enfants de détenus non libérés, les enfants des exilés. C’était la période des fêtes de fin d’année. Le Comité dirigé par Madame Holonou née Sossou Françoise a voulu avec raison qu’il fallait malgré tout,  porter une petite lueur de joie dans les cœurs  de ces personnes  éprouvées par les injustices de la gouvernance de Talon. La fête a été organisée  à Cotonou et à Savè. Je félicite ceux qui ont conçu et réalisé  cette fête en honneur aux victimes de la gouvernance criminelle de Talon.

      Depuis le 11 décembre 1990, il est interdit d’emprisonner des Béninois pour délit d’opinion.   Mais Talon n’a fait qu’emprisonner des citoyens béninois pour leur opinion politique. Ainsi, Talon a jeté en prison  Laurent METONGNON et ses co-accusés pour leur opinion politique. Laurent METONGNON et ses co-accusés  sont donc des prisonniers politiques. Plusieurs jeunes Béninois sont encore en prison  pour leur opinion politique. Des enseignants opposés à l’évaluation de Talon ont été jetés en prison. Talon doit libérer Laurent METONGNON et ses co-accusés.   Talon doit libérer les jeunes encore en prison. Talon doit libérer dame Eléonore OKOUMASSOU. Talon doit libérer les enseignants qu’il a emprisonnés au motif qu’ils ont organisé le boycott de son évaluation-licenciement criminel. Talon doit libérer toutes les personnes emprisonnées dans l’affaire des trois tonnes de cocaïne. Talon a  licencié des centaines d’enseignants au motif qu’ils se sont opposés à son évaluation qui ne reposait sur aucun texte, qui ne reposait sur aucune base juridique.   La gouvernance de Talon est criminelle. Elle  a contraint plusieurs de nos concitoyens à prendre le chemin de l’exil. Talon doit prendre un décret d’amnistie générale pour permettre à tous les exilés de rentrer au pays. Talon doit remettre sans chantage les corps de toutes les victimes aux familles éplorées  au cours de la crise post électorale de 2019. La gouvernance de Talon ne convient pas à notre peuple travailleur. Talon doit changer sa gouvernance. Je vous souhaite une bonne fin de semaine. Goras GAGLOZOUN membre du Bureau Politique du PSD-BELIER, Parti Liguiste : tel : 62628837. Mon blog : http://benin-temoignages.hautetfort.com

     

  • 184 bis Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend 5/1/2020?

    184 bis Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend 5/1/2020? Vous avez bien vu le numéro de la présente chronique.Elle port le numéro 184 bis pour exprimer ma volonté de réparer le tort que je vous ai fait avec la dernière chronique totalement insipide et non consommable.Je suis sûr que vous allez accepter mes excuses !C’est avec cet espoir que je demande :Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend ? Je retiens que la Diaspora béninoise a tenu une Assemblée Générale Constitutive le 21 décembre 2019 dans le 11ème Arrondissement de Paris : L’objectif de cette Assemblée Générale est la mise en place des structures devant assurer la direction des combats de la Résistance dans la Diaspora Les décisions issues de la l’Assemblée Générale sont les suivantes : Trois structures sont mises en place et vont être fonctionnelles : 1- Le Collectif pour la Sauvegarde de la Démocratie au Bénin (CSDB) qui voit ses bases juridiques consolidées et son action renforcée avec un Bureau Exécutif de sept membres présidé par Mme Doris Bossoudaho. Le CSDB qui était la seule structure de gestion des actions de la résistance dans la Diaspora voit ses acquis préservés. 2-Poursuivant leurs travaux, les participants à l’Assemblée Constitutive ont doté leur organisation de deux documents :Il s’agit de la *Charte éthique et des valeurs et de la *Charte de fonctionnement.* Après l’adoption de ces documents,l’Assemblée Générale Constitutive a approuvé la mise en place d’une section de la Résistance dans chaque pays et d’un comité de coordination générale.Ainsi un Bureau de la section France de la Résistance dans la diaspora a été élu.Il compte vingt membres et est dirigé par Ganiyou Akadiri, le Délégué Général. 3-Enfin l’Assemblée Constitutive a procédé à la mise en place du Bureau de la Coordination générale de la Résistance dans la diaspora..Ce bureau compte 8 membres et est présidé par Justin Azankpo, le Coordonnateur général. Ainsi donc la résistance s’est dotée d’organes de direction de ses actions dans la diaspora.L’organisation est toujours la première marche qui conduit vers le haut des escaliers.Je souhaite à la résistance dans la diaspora beaucoup de courage et du succès dans ses actions pour la restauration de la démocratie et de l’Etat de droit au Bénin. Je retiens que Talon a, le 24 décembre 2019 décidé de licencier plusieurs centaines d’enseignants au motif qu’ils ont rejeté son évaluation bidon qui ne reposait sur aucun texte réglementaire. Talon pense, depuis sa prise de pouvoir, que c’est lui et lui seul la loi et donc il fait ce qu’il lui plaît.Il a précipité ces centaines d’enseignants dans la misère comme il l’avait déjà fait en détruisant les petites installations des petites commerçantes dans son programme de déguerpissement de folie, comme il l’a fait en nous accablant d’impôts et en réduisant notre niveau de vie et en aggravant nos conditions de vie.Le 27 décembre 2019, Talon est allé tenir un long discours de satisfaction de ses actions qui ne donne aucune place à l’homme.Talon pense même que la pauvreté a reculé dans notre pays.Je ne sais pas si nous vivons tous dans le même pays .En ce qui me concerne, je suis persuadé que nous ne sommes pas citoyens du même pays.Le 31 décembre Talon, présente ses vœux de bonne et heureuse année aux Béninois !Il a certainement oublié que les Béninois viennent de passer la pire de toutes leurs années de vie en commun et lui, il vient leur dire qu’ils viennent de passer la meilleure année ! C’est pénible de parler de chose différentes alors qu’on pense parler de la même chose.Et Talon parle de « consolidation de l’état de droit et de la démocratie dans notre pays. » Mais Talon doit savoir qu’aucun système dictatorial n’a jamais eu définitivement raison d’un peuple en lutte.Son système aussi disparaîtra ! La Constitution du 11 décembre 1990 a interdit d’emprisonner des Béninois pour délit d’opinion. Mais dès que Talon a pris le pouvoir, il s’est mis à violer notre constitution. Talon a jeté en prison Laurent METONGNON et ses co-accusés pour leur opinion politique. Laurent METONGNON et ses co-accusés sont donc des prisonniers politiques. Plusieurs jeunes Béninois sont encore en prison pour leur opinion politique. Des enseignants opposés à l’évaluation de Talon ont été jetés en prison. Talon doit libérer Laurent METONGNON et ses co-accusés. Talon doit libérer les jeunes encore en prison. Talon doit libérer dame Eléonore OKOUMASSOU. Talon doit libérer les enseignants qu’il a emprisonnés au motif qu’ils ont organisé le boycott de son évaluation-licenciement criminel. Talon doit libérer toutes les personnes emprisonnées dans l’affaire des trois tonnes de cocaïne. Talon a licencié des centaines d’enseignants au motif qu’ils ont observé le boycott de son évaluation-licenciement. Talon doit réhabiliter les enseignants licenciés qui ont observé le boycott de son évaluation criminelle. La gouvernance de Talon est criminelle. Elle a contraint plusieurs de nos concitoyens à prendre le chemin de l’exil. Talon doit prendre un décret d’amnistie générale pour permettre à tous les exilés de rentrer au pays. Talon doit remettre sans chantage les corps de toutes les victimes aux familles éplorées au cours de la crise post électorale d’avril 2019. La gouvernance de Talon ne convient pas à notre peuple travailleur. Talon doit changer sa gouvernance.Encore une fois je vous souhaite une très bonne et heureuse année 2020 pleine de joie et de bonheur, une année de grand épanouissement! Portez-vous bien et surtout croyez en vous! Je vous souhaite une bonne fin de semaine. Goras GAGLOZOUN membre du Bureau Politique du PSD-BELIER, Parti Liguiste : tel : 62628837. Mon blog : http://benin-temoignages.hautetfort.com

  • 184 Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend 29/12/2019?

     

     

     Diaspora : Assemblée Générale Constitutive

    21 décembre 2019 dans le 11ème  Arrondissement de Paris : Assemblée Générale Constitutive de la Résistance dans la  diaspora. Les décisions issues de la l’assemblée gene raralesont les suivantes : « Voilà pourquoi 

    Nous devons : 

    1°-Nous unir dans chaque pays en une Union patriotique contre l’Impérialisme français en soutien ferme avec les forces armées de nos pays  (au front ou non)

    2°- Organiser, pour chaque mort occasionné au Sahel, des actions de protestation appropriées auprès des des Autorités françaises et des Ambassades de France. 

    3°- Exiger d’urgence le départ des troupes et bases militaires françaises de nos sols. Barkhane dégage ! MINUSMA dégage !

    4°- Organiser partout des manifestations de soutien aux peuples martyrs du Sahel.

    5°- Organiser partout des pressions populaires sur les Gouvernants pour les aider à se libérer des chaînes de l’Esclavage et du Colonialisme français ou à démissionner.

    J’appelle la Jeunesse Malienne, Nigérienne, Burkinabè, Tchadienne, Nigériane, Togolaise, Ivoirienne,  Sénégalaise, Guinéenne, Béninoise  à se mobiliser pour bouter dehors les forces françaises de l’Afrique !

     

    Je retiens que Talon est  allé jusqu’au bout de son idée de liccencier les ensesignants.Nous n’avons plus connu un tel   acte de barbarie dans notre pays  depuis plus de trente ans.Talon est arrivé au pouvoir pour nous rendre la vie  acceptable mais  il nous maltraités.Il est content de nous maltraiter.Ses gens  et lui  sont cont contents de faire de faire ce qu’ils nous font.

     Dès son arrivée au pouvoir, Talon a jeté en prison  Laurent METONGNON et ses co-accusés pour leur opinion politique. Laurent METONGNON et ses co-accusés  sont donc des prisonniers politiques. Plusieurs jeunes Béninois sont encore en prison  pour leur opinion politique. Des enseignants opposés à l’évaluation de Talon ont été jetés en prison. Talon doit libérer Laurent METONGNON et ses co-accusés.   Talon doit libérer les jeunes encore en prison. Talon doit libérer dame Eléonore OKOUMASSOU. Talon doit libérer les enseignants qu’il a emprisonnés au motif qu’ils ont organisé le boycott de son évaluation-licenciement criminel. Talon doit libérer toutes les personnes emprisonnées dans l’affaire des trois tonnes de cocaïne. Talon a suspendu des centaines d’enseignants au motif qu’ils ont observé le boycott de son évaluation-licenciement. Talon doit lever  la suspension des enseignants qui ont observé le boycott de son évaluation criminelle. La gouvernance de Talon est criminelle. Elle  a contraint plusieurs de nos concitoyens à prendre le chemin de l’exil. Talon doit prendre un décret d’amnistie générale pour permettre à tous les exilés de rentrer au pays. Talon doit remettre sans chantage les corps de toutes les victimes aux familles éplorées  au cours de la crise post électorale. La gouvernance de Talon ne convient pas à notre peuple travailleur. Talon doit changer sa gouvernance. Je vous souhaite une bonne fin de semaine. Goras GAGLOZOUN membre du Bureau Politique du PSD-BELIER, Parti Liguiste : tel : 62628837. Mon blog : http://benin-temoignages.hautetfort.com

    Aujourd’hui   la chronique  est chétive comme un squelette. Je vous prie de l’accepter comme ça. La revanche  sera pour la prochaine fois. Je vous souhaite une très bonne et heureuse  année 2020 avec tous les  espoirs.  

  • 184 Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend 29/12/2019?

     

     

     Diaspora : Assemblée Générale Constitutive

    21 décembre 2019 dans le 11ème  Arrondissement de Paris : Assemblée Générale Constitutive de la Résistance dans la  diaspora. Les décisions issues de la l’assemblée gene raralesont les suivantes : « Voilà pourquoi 

    Nous devons : 

    1°-Nous unir dans chaque pays en une Union patriotique contre l’Impérialisme français en soutien ferme avec les forces armées de nos pays  (au front ou non)

    2°- Organiser, pour chaque mort occasionné au Sahel, des actions de protestation appropriées auprès des des Autorités françaises et des Ambassades de France. 

    3°- Exiger d’urgence le départ des troupes et bases militaires françaises de nos sols. Barkhane dégage ! MINUSMA dégage !

    4°- Organiser partout des manifestations de soutien aux peuples martyrs du Sahel.

    5°- Organiser partout des pressions populaires sur les Gouvernants pour les aider à se libérer des chaînes de l’Esclavage et du Colonialisme français ou à démissionner.

    J’appelle la Jeunesse Malienne, Nigérienne, Burkinabè, Tchadienne, Nigériane, Togolaise, Ivoirienne,  Sénégalaise, Guinéenne, Béninoise  à se mobiliser pour bouter dehors les forces françaises de l’Afrique !

     

    Je retiens que Talon est  allé jusqu’au bout de son idée de liccencier les ensesignants.Nous n’avons plus connu un tel   acte de barbarie dans notre pays  depuis plus de trente ans.Talon est arrivé au pouvoir pour nous rendre la vie  acceptable mais  il nous maltraités.Il est content de nous maltraiter.Ses gens  et lui  sont cont contents de faire de faire ce qu’ils nous font.

     Dès son arrivée au pouvoir, Talon a jeté en prison  Laurent METONGNON et ses co-accusés pour leur opinion politique. Laurent METONGNON et ses co-accusés  sont donc des prisonniers politiques. Plusieurs jeunes Béninois sont encore en prison  pour leur opinion politique. Des enseignants opposés à l’évaluation de Talon ont été jetés en prison. Talon doit libérer Laurent METONGNON et ses co-accusés.   Talon doit libérer les jeunes encore en prison. Talon doit libérer dame Eléonore OKOUMASSOU. Talon doit libérer les enseignants qu’il a emprisonnés au motif qu’ils ont organisé le boycott de son évaluation-licenciement criminel. Talon doit libérer toutes les personnes emprisonnées dans l’affaire des trois tonnes de cocaïne. Talon a suspendu des centaines d’enseignants au motif qu’ils ont observé le boycott de son évaluation-licenciement. Talon doit lever  la suspension des enseignants qui ont observé le boycott de son évaluation criminelle. La gouvernance de Talon est criminelle. Elle  a contraint plusieurs de nos concitoyens à prendre le chemin de l’exil. Talon doit prendre un décret d’amnistie générale pour permettre à tous les exilés de rentrer au pays. Talon doit remettre sans chantage les corps de toutes les victimes aux familles éplorées  au cours de la crise post électorale. La gouvernance de Talon ne convient pas à notre peuple travailleur. Talon doit changer sa gouvernance. Je vous souhaite une bonne fin de semaine. Goras GAGLOZOUN membre du Bureau Politique du PSD-BELIER, Parti Liguiste : tel : 62628837. Mon blog : http://benin-temoignages.hautetfort.com

    Aujourd’hui   la chronique  est chétive comme un squelette. Je vous prie de l’accepter comme ça. La revanche  sera pour la prochaine fois. Je vous souhaite une très bonne et heureuse  année 2020 avec tous les  espoirs.  

  • 183 Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend 22/12/2019

     Je retiens que le Premier Ministre français est allé faire le dépôt du Sabre de El Hadj Omar à Dakar .C’était le 17  novembre dernier dans le cadre de la restitution des biens culturels volés lors des opérations de guerres coloniales.Le Premier Ministre  est venu déposer le sabre mais cela ne signifie pas que le Sabre est remis. « Il s'agit donc seulement à ce jour d'un « dépôt », car, pour l'instant, la loi française ne permet pas la restitution à proprement parler d'éléments du patrimoine africain en raison du principe de l'« inaliénabilité » des collections des musées français ». Oui vous avez bien entendu ! Vous avez bien vu ! le voleur vole tes biens et prend une loi pour interdire la restitution des biens  volés.Ça, c’est  la France toute crachée !Voilà comment la France et les autres pays occidentaux      gouvernent le monde.Brigandage, brigandage et encore  du brigandage !

    Je retiens que la HAAC a suspendu les émissions de   la radio Soleil-FM le 17 décembre 2019.Raison évoquée :les formalités de renouvellement de la convention avec la HAAC n’ont pas été remplies à temps.Mais les responsables de la HAAC reconnaissent que les dites formalités ont été engagées par les responsables de Soleil-FM depuis le mois d’août2019.Tout citoyen quelque peu honnête  aurait dit aux responsables de la radio ce qu’on reprochait à leur demarche de renouvellement et tout serait entré dans l’ordre.La HAAC  a été créée pour protéger la liberté de la Presse.Elle est devenue depuis longtemps un outil manipulé pour réprimer la liberté de la Presse.    Voilà comment un outil construit pour soutenir le développement du pays devient un outil d’arriération et de sabotage dans les mains des intellectuels incapables d’utiliser leur cerveau.Soleil FM, c’est notre radio.Depuis la suspension de ses émissions, nous vivons le deuil dans nos maisons tout comme nous le vivions déjà avec la suspension de  la Nouvelle Tribune de Vincent Folly. Mais notre deuil finira. J’adresse mes vifs encouragements à tous les travailleurs de la radio Soleil-FM. Qui  viennent de rejoindre les rangs de ceux que la politique cruelle et criminelle de Talon avait déjà jetés dans le chômage. Notre pays  vit en réalité un destin tout à fait tragique : Ce sont ceux qui ont reçu la mission de protéger les emplois qui les détruisent sans état d’âme !Très  curieux !

    Je retiens que la Résistance a organisé une tournée à travers le pays. Parakou, Abomey et Cotonou. Partout dans ces villes les populations sont sorties nombreuses pour écouter  les responsables de la Résistance sur la mauvaise gouvernance de Talon. Talon a tout fait sans succès pour empêcher ces rencontres de la Résistance. Talon doit maintenant savoir que son pouvoir est entré dans sa phase de pourrissement général. Un pouvoir que plus personne ne respecte ou dont plus personne n’a peur est un pouvoir en phase de pourrissement général.  Si Talon ne change pas sa gouvernance, il pourrait être surpris.

    Je retiens que le pouvoir continue de soumettre les enseignants suspendus à la torture. Du 10 au 18 décembre, le pouvoir les a soumis à des auditions sur toute l’étendue du territoire. Le pouvoir prépare de cette façon  leur licenciement  au mépris de tous les textes qui régissent ce corps. Les cadres  qui connaissent les textes  réglementaires font dorénavant comme si ces textes n’avaient jamais existé. Les plus ‘’lucides’’ disent : « Et si nous violons les textes, que pouvez vous faire ? » Aujourd’hui, ce sont des enseignants qui font vivre ce calvaire à d’autres enseignants parce qu’ils veulent satisfaire leur appétit glouton   et aussi parce  qu’ils sont assurés de l’impunité. Mais les enseignants suspendus triompheront de nos ennemis. 

    Je retiens que le parti « Le Front Souverain » a été interdit de manifestation à la Place des Martyrs. Le Front Souverain a,  en effet, déposé une information à la Préfecture de Cotonou pour manifester son soutien aux peuples en luttes contre l’occupation militaire française au Sahel, une occupation militaire qui entraîne chaque jour des morts dans nos pays. Le courrier a été déposé le 11 décembre pour une manifestation qui devait se tenir le dimanche 15 décembre. La Préfecture  a interdit  la manifestation. Mais le Front Souverain  compte revenir à la charge ultérieurement parce qu’il tient à cette marque de solidarité avec les peuples du Sahel. Le Front Souverain a raison , le Préfet du Littoral a tord !

    Je retiens que le 20 décembre, le Premier Secrétaire du PCB, Président de la Convention Patriotique des Forces de Gauche a fait une importante adresse aux peuples du Benin et d’Afrique. Dans cette adresse le Premier Secrétaire démontre la fourberie et la duplicité de la politique française en Afrique. Le premier Secrétaire a mis à nu la guerre coloniale que la France nous livre pour garder la haute main sur nos richesses. Le premier Secrétaire appelle chaque Béninois et chaque Africain à prendre conscience  des causes réelles de nos malheurs. Il nous appelle à nous engager partout où nous sommes contre la guerre coloniale de la France impérialiste.

    Le Premier Secrétaire  nous invite tous à :       «  1°-Nous unir dans chaque pays en une Union patriotique contre l’Impérialisme français en soutien ferme avec les forces armées de nos pays  (au front ou non).

    2°- Organiser, pour chaque mort occasionné au Sahel, des actions de protestation appropriées auprès des   Autorités françaises et des Ambassades de France. 

    3°- Exiger d’urgence le départ des troupes et bases militaires françaises de nos sols. Barkhane dégage ! MINUSMA dégage !

    4°- Organiser partout des manifestations de soutien aux peuples martyrs du Sahel.

    5°- Organiser partout des pressions populaires sur les Gouvernants pour les aider à se libérer des chaînes de l’Esclavage et du Colonialisme français ou à démissionner.

    J’appelle la Jeunesse Malienne, Nigérienne, Burkinabè, Tchadienne, Nigériane, Togolaise, Ivoirienne,  Sénégalaise, Guinéenne, Béninoise  à se mobiliser pour bouter dehors les forces françaises de l’Afrique ! » Telle est l’essentiel de cette importante adresse du Premier Secrétaire du PCB. Que chaque citoyen béninois , chaque citoyen africain   sonne la charge partout contre les gangsters français pour la protection de nos richesses et pour l’émancipation de notre peuple travailleur. La France vend des armes aux états africains et elle vend aux djihadistes des armes modernes et elle fait double jeu. Quand elle sait que les Djihadistes arrivent, elle leur fait la place et distrait les forces armées nationales qui deviennent ainsi des victimes faciles des djihadistes avec l’aide précieuse de la France.Nous devons tous travailler à démasquer le double jeu de la France en Afrique.

      Avec le renouveau démocratique instauré avec la Constitution du 11 décembre 1990, il est interdit d’emprisonner des Béninois     des Béninois pour délit d’opinion.   Dès que  Talon a pris le pouvoir, il s’est mis à violer    notre  constitution. Talon a jeté en prison  Laurent METONGNON et ses co-accusés pour leur opinion politique. Laurent METONGNON et ses co-accusés  sont donc des prisonniers politiques. Plusieurs jeunes Béninois sont encore en prison  pour leur opinion politique. Des enseignants opposés à l’évaluation de Talon ont été jetés en prison. Talon doit libérer Laurent METONGNON et ses co-accusés.   Talon doit libérer les jeunes encore en prison. Talon doit libérer dame Eléonore OKOUMASSOU. Talon doit libérer les enseignants qu’il a emprisonnés au motif qu’ils ont organisé le boycott de son évaluation-licenciement criminel. Talon doit libérer toutes les personnes emprisonnées dans l’affaire des trois tonnes de cocaïne. Talon a suspendu des centaines d’enseignants au motif qu’ils ont observé le boycott de son évaluation-licenciement. Talon doit lever  la suspension des enseignants qui ont observé le boycott de son évaluation criminelle. La gouvernance de Talon est criminelle. Elle  a contraint plusieurs de nos concitoyens à prendre le chemin de l’exil. Talon doit prendre un décret d’amnistie générale pour permettre à tous les exilés de rentrer au pays. Talon doit remettre sans chantage les corps de toutes les victimes aux familles éplorées  au cours de la crise post électorale. La gouvernance de Talon ne convient pas à notre peuple travailleur. Talon doit changer sa gouvernance. Je vous souhaite une bonne fin de semaine. Goras GAGLOZOUN membre du Bureau Politique du PSD-BELIER, Parti Liguiste : tel : 62628837. Mon blog : http://benin-temoignages.hautetfort.com

     

      

     

  • 182-Qu’est-ce que je retiens pour ce weekend 15/12/2019?

     

       Je retiens que la Résistance a prévu se retrouver le 10  décembre 2019 pour faire une déclaration publique sur la situation nationale. Pour une telle activité il fallait un lieu. La Résistance a loué la salle MAGESTIC de Cadjehoun à Cotonou.Le moment venu l’accès à la salle MAJESTIC  a été interdit aux membres de la Résistance. Il y a là naturellement quelque chose de très désagréable. Mais la Résistance n’a pas été autrement perturbée. Par la bouche de Ahossi , la Résistance a pu donner lecture de sa déclaration  dans la rue et a stigmatisé la mauvaise gouvernance de Talon. C’est une victoire pour la Résistance. Et encore une fois leur histoire d’attroupement non autorisé non armé  qui conduit en prison  n’a pas fonctionné. Sur ce plan, le propriétaire de Majestic a échoué et c’est la Résistance qui a gagné.

        Je retiens que la Convention Patriotique des Forces de Gauche ( CPFG) a adressé une lettre ouverte aux chefs d’Etat des pays du SAHEL. Il s’agit des  Présidents Issifou Mahammadou du Niger, Jean Marc Rock Christian Kabore du Burkina Faso, Ibrahim Boubacar  Keita du Mali, Idriss Deby Itno du Tchad Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed El-Ghazouani de la Mauritanie et aux peuples frères  du Mali, du Burkina Faso, du Niger, du Tchad, et de la Mauritanie. Il s’agit d’une lettre de soutien au combat que livrent  ces peuples face à l’impérialisme français  avec sa honteuse  duplicité. Elle crée et arme les groupes djihadistes et  se présente en  défenseur des peules qu’elle agresse  et dont elle s’approprie les richesses. La Convention Patriotique des Forces de Gauche exprime aux Présidents de la région du SAHEL  et aux peuples de la région son indéfectible soutien dans ce combat émancipateur. La Convention Patriotique des Forces de Gauche appelle les Présidents du SAHEL à écouter leurs peuples qui ont parlé par la bouche du vénéré artiste SALIF KEITA qui s’est adressé à Ibrahim Boubacar Keita en ces termes : «   Si tu as peur de dire la vérité à la France quitte le pouvoir, celui qui n’a pas peur le prendra, tu passes  ton temps à te soumettre à ce petit Emmanuel MACRON, c’est un gamin… Tu n’es pas au courant que c‘est la France qui finance nos ennemis (djihadistes) contre nos  enfants ». C’est cette vérité que tout le monde doit  connaître à savoir que la France joue un double jeu et qu’elle s’est toujours opposée à nos intérêts, que tous nos malheurs viennent de sa politique inhumaine. La Convention Patriotique des Forces de Gauche  demande entre autres aux Chefs d’Etat de la zone du Sahel d’organiser leurs peuples afin qu’ils prennent en mains leur propre sécurité. Un étranger ne peut pas assurer la sécurité d’un peuple. Le jour où le peuple organisé va prendre en mains sa sécurité la paix sera  totale. Sans une sécurité assurée par le peuple lui-même il n’y aura jamais de paix.

    Je retiens qu’il y a une petite querelle entre l’Italie et la France sur les causes de l’immigration qui envahit l’Europe et qui crée des dégâts en Afrique et en Europe. En effet l’immigration tient l’Europe à la gorge et c’est l’Italie qui paie le plus lourd tribut. Les dirigeants actuels de l’Italie Matteo Salvini et Luigi Di Maio ont une très longue dent contre les dirigeants  français.   Les dirigeants italiens recherchent avec raison les causes de l’immigration dans la politique inhumaine de la France,une politique inhumaine qui pousse les jeunes Africains à quitter leur pays. Les dirigeants italiens demandent avec raison à la France de mettre fin à sa politique impérialiste sur le sol africain. Les différentes déclarations des dirigeant italiens n’ont pas été  du goût des dirigeants français et ils l’ont fait savoir avec des mots irresponsables et inacceptables pour le genre humain. La France vole nos richesses et refuse qu’on en parle. Mais ce ne sont pas les Italiens ou les Allemands qui règleront nos problèmes avec la France. Ces Européens savaient très bien depuis longtemps les actes de  brigandage dont la France se rendait coupable dans les pays africains. Que chaque Africain sache que lors qu’il s’agira de prendre position, les Italiens et les Allemands seront du côté des Français. C’est donc aux Africains de protéger leurs richesses et d’empêcher la France officielle de les voler.

    Je retiens que pendant la campagne électorale Talon  avait déclaré ceci :  « Le seul mal de notre pays c’est que le Président a trop de pouvoir, l’exécutif est trop fort, pas de véritable contre-pouvoir, et les autres institutions sont subordonnées au bon vouloir de l’exécutif et de son chef : le Président de la république. Donc je propose une réforme institutionnelle pour équilibrer les pouvoirs, avec à la clé un seul mandat. » Voilà ce que déclarait le candidat Talon. Vous voyez tous ce que le président Talon a fait des autres institutions, vous voyez comment l’Assemblée  a été mise en place,  vous savez tous que cette assemblée est un essuie-pied de Talon, vous savez tous que tout le monde sourit quand on parle de la Cour Constitutionnelle ou de la HAAC.   Avec Talon  il n’y a pas d’institutions de contre-pouvoir. Tout le monde se rend compte de la façon dont toutes les institutions  sont sous la botte de Talon qui n’a besoin que de lever le petit doigt pour être obéi. Au fond Talon n’a jamais appris à respecter sa parole donnée. Talon n’a pas de parole.

     La Constitution du 11 décembre 1990 a interdit d’emprisonner les Béninois pour délit d’opinion.   Dès sa prise du pouvoir, Talon n’a  fait que violer notre  constitution.Talon a jeté en prison  Laurent METONGNON et ses co-accusés pour leur opinion politique. Laurent METONGNON et ses co-accusés  sont donc des prisonniers politiques. Plusieurs jeunes Béninois sont encore en prison  pour leur opinion politique. Des enseignants opposés à l’évaluation de Talon ont été jetés en prison. Talon doit libérer Laurent METONGNON et ses co-accusés.   Talon doit libérer les autres jeunes encore en prison. Talon doit libérer dame Eléonore OKOUMASSOU. Talon doit libérer les enseignants qu’il a emprisonnés au motif qu’ils ont organisé le boycott de son évaluation-licenciement criminel. Talon doit libérer toutes les personnes emprisonnées dans l’affaire des trois tonnes de cocaïne. Talon a suspendu des centaines d’enseignants au motif qu’ils ont observé le boycott de son évaluation-licenciement. Talon doit lever  la suspension des enseignants qui ont observé le boycott de son évaluation criminelle. La gouvernance de Talon est criminelle. Elle  a contraint plusieurs de nos concitoyens à prendre le chemin de l’exil. Talon doit prendre un décret d’amnistie générale pour permettre à tous les exilés de rentrer au pays. Talon doit remettre sans chantage les corps de toutes les victimes aux familles éplorées  au cours de la crise post électorale. La gouvernance de Talon ne convient pas à notre peuple travailleur. Talon doit changer sa gouvernance. Je vous souhaite une bonne fin de semaine. Goras GAGLOZOUN membre du Bureau Politique du PSD-BELIER, Parti Liguiste : tel : 62628837. Mon blog : http://benin-temoignages.hautetfort.com