Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2012

LA MARCHE DU 11 DECEMRE2012

 

 

 

                                               Convention Patriotique des Forces de Gauche

 

COMMEMORATION DU 11 DECEMBRE 1989

 

MARCHE DU MARDI 11 DECEMBRE 2012

 

DECLARATION DES PARTICIPANTS

 

A l’initiative de la Convention Patriotique des Forces de Gauche (regroupant le PCB, PSD-Bélier et CDP), les organisations de travailleurs, de femmes et de jeunes dont notamment la CSTB, FéSYNTRA-Finances, ODHP, UNSEB, JEP, MFLPP, UNAPEEB, la Coordination des Comités d’Action des usagers des Marchés du Bénin, ALD, Mouvement Chrétien pour Changer le Monde, ont organisé, en commémoration du 11 décembre 1989, une marche pacifique ce jour mardi 11 décembre 2012 afin de réaffirmer le rejet par le peuple de l’autocratie.

 

Partis de la Place de l’Etoile Rouge, les manifestants, venus des différents secteurs et régions du pays, ont, à travers leurs banderoles, pancartes, slogans et tout au long de leur parcours, exprimé avec  émotion leurs inquiétudes en rapport avec les dérives dans la gouvernance du pays faite d’assauts continus contre les libertés d’opinion et de presse avec le concours de la HAAC (Le Béninois Libéré, Bonjour Citoyen, Actu Matin, Nouvelle Tribune, etc.), et l’immixtion de l’Exécutif dans les affaires judiciaires, d’appels aux affrontements régionalistes (cf. message du Chef de l’Etat du 1er août 2012), de disparitions et d’assassinats non élucidés de citoyens, d’organisation d’élections truquées, de vie chère, de chômage pour les jeunes, d’impunité, de corruption et d’arbitraire quotidien au sommet. Mais, ils ont surtout clamé avec ferveur et détermination, leurs revendications relatives à la misère faite aux travailleurs et au peuple ainsi que la réaffirmation de  leur rejet de la dictature autocratique qui se réinstaure sur le pays.

 

Pour les organisations et les populations parties prenantes à la marche, partout l’inacceptable doit être rejeté. Le silence, la passivité, la résignation, les plaintes sans actions de protestation encouragent les bourreaux, les apprentis dictateurs, les corrompus, les oppresseurs.  En mémoire du 11 décembre 1989 où les barrières autocratiques de KEREKOU-PRPB à la jouissance des libertés ont été brisées, à l’exemple d’autres peuples qui sous nos yeux refusent d’avaler et d’avaliser les dérives des pouvoirs en place, le peuple doit se lever pour rejeter les actes autocratiques.

 

Dans l’immédiat, les participants appellent le pouvoir du Dr Boni YAYI à satisfaire les revendications pressantes suivantes :

 

1-      Cessation des violations des libertés d’opinion, de presse, de manifestation, de grève. A cet effet le pouvoir doit prendre les mesures immédiates ci-après :

 

* la fin de la censure de la presse et l’accès de toutes les opinions aux organes de presse publique et privée ;

 

* la levée des sanctions et poursuites contre les démocrates, les journaux et journalistes ;

 

* l’abrogation de la loi interdisant la grève aux corps de la douane ;

 

* le retrait des propositions ou projets de loi anti-grève actuels au parlement;

 

* la rétrocession des sous défalqués pour exercice de droit de grève ;

 

* l’annulation des arrêtés préfectoraux pris en violation de la loi sur la décentralisation contre la liberté de manifestation, etc ;

 

2-      Jugement et châtiment des violateurs des libertés et des pilleurs de l’économie nationale ;

 

3-      Réhabilitation et dédommagement des victimes de la répression politique ;

 

4-      Arrêt de la privatisation des entreprises publiques, notamment de Bénin Télécom et Libercom ;

 

5-      Instauration du contrôle populaire de la gestion du bien public avec l’élection et la révocabilité des DG et Directeurs techniques des entreprises et administrations publiques ;

 

6-      Arrêt des poursuites judiciaires décidées contre les spoliés de ICC-Services et consorts et rétrocession de leurs dus ;

 

7-      Satisfaction des revendications pressantes des travailleurs salariés, des vendeuses de Dantokpa, des populations de Xwlacodji en détresse, etc. ;

 

Les organisations participantes appellent les travailleurs, la jeunesse et le peuple à poursuivre avec détermination et hardiesse les luttes en vue de mettre fin à la restauration de la dictature autocratique et pour l’avènement d’un régime véritablement démocratique et de progrès pour le pays.

 

Cotonou, le 11 décembre 2012

 

Les Participants

 

 

 

Commentaires

Bonsoir Goras, je suis très content que cette marche a été très réussie. J'ai reçu ce matin un document du PCB mais il est en PDF et je n'ai pas réussi à le publier. Je vais réessayer demain et publierai le texte ci-dessus également.

Écrit par : Tourtaux | 13/12/2012

Les commentaires sont fermés.